Au-delà de la rivière : Mon excursion de River Hike au Mexique

10626285_932477040096469_876922328870627272_o

Me voyez-vous venir avec mes chants à la Pocahontas?

Quand j’étais au Mexique, je suis allée faire du river hike. Savez-vous c’est quoi? De mon côté, je dois avouer que je n’avais pas tout compris quand la gentille mexicaine m’a expliqué le concept en espagnol. Ce que j’avais compris, c’est qu’on allait descendre la rivière, qu’il y avait un snack en plein milieu et une bière à la fin. On comprend ce que l’on veut bien entendre. Je suis gourmande et je l’assume.

Finalement, du river hike, c’est de la descente de rivière à pied. On saute d’une roche à l’autre, on se mets sur le dos comme une planche pour se laisser aller dans le courant et des fois on doit sauter dans l’eau quand la chute est trop escarpée ou qu’il n’y a pas d’autre façon d’avancer. Toute une expérience!

10869864_930239023653604_4203771615848658670_o

Lors des explications du début, Daniel, notre gentil guide, nous a expliqué la procédure lorsqu’on devait se coucher dans la rivière pour descendre les rapides. Il disait que la meilleure façon d’y arriver, c’était de ne pas être tendu et de se laisser guider par le courant. En d’autres mots, que de ne pas contrôler, c’était la meilleure façon d’aller dans le bon chemin!

En parlant avec une autre fille du groupe, elle me disait à quel point c’était difficile pour elle de se laisser aller. Elle travaillait avec des tout-petits dans une maternelle et devait veiller à ce que tout soit bien organisé. Entre vous et moi, pas besoin de travailler avec des tout-petits pour avoir un métier où tout doit être réglé au quart de tour.

Et, ça m’a rappelé les cours de swing que j’avais pris il y a quelques années. Quand on est une fille et qu’on danse du swing, on apprend vite que c’est le gars qui doit leader. Si on essaie d’anticiper ce qu’il va faire, de le faire un demi-temps à l’avance, c’est certain que le résultat ne sera pas très joli. Je me souviens que ça avait été un bel apprentissage pour moi. Prendre un cours de swing, ça avait été la meilleure façon d’apprendre à lâcher prise.

Cette journée là dans la rivière, c’était le même concept. À trop vouloir anticiper ou contrôler mon chemin, j’allais arriver exactement là où il ne fallait pas. Valait mieux rester relaxe et suivre le courant.

C’est un peu comme ça que je me sens aujourd’hui avec ce départ en Irlande. Je vais me laisser aller dans le courant, j’ai confiance qu’il m’amènera au bon endroit.

Et vous, quelles sont les choses auxquelles vous avez le plus de difficultés à vous laisser aller?

11 comments

  1. Renée Legault

    nice

  2. Genny

    Je suis bien d’accord avec toi! Selon moi la combinaison gagnante est le lâcher prise et faire preuve d’ouverture. Bref, tu dois accueillir les opportunités qui s’offrent à toi. Même si tu ne sais pas nécessairement où elles vont te mener. Mes plus beaux souvenirs de voyage, c’est définitivement quand je me suis laissée dans le courant…Ton texte me fait beaucoup penser à ma dernière année de voyage!

    1. Kim Fontaine

      🙂

  3. franfrou

    Va savoir où ton périple en Irlande va te mener. Je te souhaite plein de belles surprises.

    1. Kim Fontaine

      Merci, merci, merci!

  4. Cindy

    L’image est parfaite! 🙂 bon voyage ma chérie!

    1. Kim Fontaine

      Tellement! Haha!! Manquerait juste que ce soit moi (mais j’ai quand même sauter de la même roche, ça marche pareil, hein? 😉 )

  5. Claire Beauchesne

    Toujours intéressant de lire tes AVENTURES…Au plaisir d’en connaître d’autres…
    Bonjour…
    Claire

    1. Kim Fontaine

      AVENTURES, c’est le bon mot! Tant mieux si vous aimez!

  6. Nathalie

    Beau. Je suis confiante que le courant nous amène là où l’on doit être. Laisses-toi porter mon amie. Jusqu’à maintenant, l’eau était bonne.
    xx

    1. Kim Fontaine

      Oui, merci mon amie 🙂 xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + 12 =