The rock : Ma visite à Alcatraz

Tout le monde m’avait découragé d’aller à Alcatraz. Trop touristique, pas grand chose à voir, trop cher et autres raisons du genre… Mais passer 3 semaines à San Francisco sans voir Alcatraz, c’est comme aller à Paris sans voir la tour Effiel.

J’avais entendu parlé du tour de soirée qui était très bien (plus épeurant) et on m’avait déconseillé d’y aller le weekend. Mais bon, ces conseils utiles ne sont pas toujours réalistes en haute saison. En principe, il faut s’y prendre près de 2 semaines à l’avance avant pour avoir des billets. Mercredi dernier, petite prise de panique, quand j’ai réalisé que je n’avais toujours pas le mien.  J’ai donc sauté sur mon ordinateur pour l’acheter en ligne. J’ai été plus ou moins surprise de voir que les prochains billets disponibles étaient pour après mon départ. Zut. Sauf 1. Une petite place pour moi à 2 h 50 samedi dernier… Une place qui j’imagine était le fruit d’une annulation. Inutile de vous dire que j’ai sauté sur l’occasion (ou sur ma carte de crédit). À moi Alcatraz!

Je ne sais si mes attentes étaient très basses, mais j’ai adoré ma visite dans cette prison mythique (qui, en passant, n’est plus en service depuis 1963). J’ai même manqué de temps pour tout voir! Le tour avec l’audio guide (qui dure 50 minutes) est vraiment fabuleux! On est guidé dans tous les recoins de la prison, on est replongé à l’époque où elle était encore en service, on revit les tentatives de fuite, le quotidien des méchants méchants prisonniers (Al Capone entre autre). Vraiment bien fait! J’ai eu à peine le temps de me promener un peu aux alentours que je devais déjà revenir dans le Ferry pour le retour.

Saviez-vous que…

– Les familles des officiers habitaient sur l’île d’Alcatraz. Les enfants prenaient le bateau tous les matins pour aller à l’école! Weird.

– 36 détenus ont essayé de s’évader lors de 14 tentatives différentes. 3 d’entre eux ont tentés leur chance via les bouches d’aération de la prison (très bien documenté lors du tour) n’ont jamais été retrouvés.

– En 1969, 78 Amérindiens débarquèrent sur l’île. Ils proposaient l’acquisition d’Alcatraz pour y créer un centre culturel et universitaire pour les Amérindiens. Il aura fallu 1 an et demi pour qu’ils soit évacués par les autorités.

J’ai terminé ma journée dans un restaurant italien de Nob Hill (quartier distingué de SF) avec une amie québecoise, avec qui je travaillais au cégep André-Lauredeau, et son chum qui était de passage à San Francisco. À défaut de se voir au Québec, le hasard a fait en sorte qu’on s’est revu à SF. Bien agréable de pouvoir partager un bon repas en bonne compagnie!

Bientôt en ligne : mon billet sur mon Wine tour à Sonoma et Napa!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + seize =