Top 20 photos – Festival western de St-Tite

Top20_St-Tite_haut

Quand j’étais petite mes grands-parents avaient un chalet à Hervé-Jonction, à quelques minutes de voiture de St-Tite. J’ai beaucoup de souvenirs d’enfance dans cette région, mais jamais encore, je n’avais mis les pieds au Festival western de St-Tite.

L’an dernier, un contrat de travail m’y a amené pour la première fois et j’ai regretté à chaque jour de ne pas avoir apporté ma caméra pour prendre quelques clichés de ce festival hors norme.

Cette année, je ne pouvais répéter la même erreur. Alors, voici le résultat… Hiaaaa!

Un choc culturel au Québec

Il y a moyen d’avoir un bon choc culturel à St-Tite. Je me souviens de ma petite soeur qui était venue me reconduire l’an dernier. Elle arrivait tout juste d’une année autour du monde, entre le Vietnam et les rocheuses canadiennes, le clash était intense.

St-Tite a beaucoup été médiatisé cette année. Pour des événements tristes, malheureusement. C’est vrai que St-Tite c’est festif, qu’il y a beaucoup d’alcool qui coule et que ça entraine certains débordements, mais il faut se rappeler que les événements qui sont survenus restent des cas isolés. C’est comme dire de ne pas aller en Inde seule parce que des femmes se font violés. C’est triste et désolant, mais on ne peut pas baser toute une expérience là-dessus et généraliser.

Dans tous les cas, il reste que je suis fasciné par l’ampleur et l’engouement entourant cet événement. De mon côté, j’ai l’impression de voyager quand je passe sept jours à St-Tite.  Je regarde les gens vivre, s’amuser, être passionné par les chevaux, les pickups et les mustangs. C’est peut-être différent de moi, mais c’est intéressant d’aller à la rencontre de ce qu’on connait moins.

En parlant de l’Inde, les chevaux de St-Tite m’ont rappelé les chameaux de Pushkar. Vous vous souvenez? J’ai eu envie de faire une petite comparaison avec mon périple indien. Au final, c’est assez similaire, vous ne trouvez pas?

Comparaison_kiosques
Des marchands avec leurs kiosques dans les rues de la ville
comparaison2
Des tentes et des roulottes installées pour dormir pendant la durée du Festival

  Des courses dans un stade

*Désolée, je sais que le format du deuxième vidéo n’est pas du bon côté.

Le festival Western en chiffres (des faits entendus ici et là…)

Rien de scientifique, mais pour comprendre l’ampleur de St-Tite, voici quelques faits qui sauront vous convaincre :

  • À chaque année, on attend plus de 600 000 visiteurs dans un village qui compte 4 000 habitants.
  • L’épicerie fait 85% de son chiffre d’affaire pendant le festival (10 jours). Quant à lui, le dépanneur fait deux fois sont chiffre d’affaire annuel pendant les quatorze jours entourant le festival.
  • 50 % de la population de St-Tite est très heureuse de la venue du festival. Par contre, l’autre 50 % fuit la ville pendant les dix jours. Certains disent qu’il doivent compter jusqu’à une heure de voiture pour se rendre au travail quand le trajet habituel prend une dizaine de minutes.
  • L’école secondaire finance 80% de ses activités parascolaires pendant le festival.

Maintenant, place aux images!

2 comments

  1. Nathalie

    Très intéressant la comparaison Inde et St-Tite!

    1. Kim Fontaine

      Merci Nath 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − un =